//
you're reading...
1 - Variations littéraires sur le suicide

Édito – Projections, revue culturelle pluridisciplinaire

Quelques années d’étude et de lecture nous ont confrontés à un constat largement partagé : les domaines du savoir – en particulier en ce qui concerne les sciences humaines – apparaissent plus que jamais marqués du sceau de l’incertitude. Nombreux sont les acteurs du paysage culturel contemporain à avoir souligné le malaise d’une civilisation en perte de repères intellectuels, moraux et spirituels. Efflorescence des remises en cause, enlisement des grands mythes et des références autrefois garantes de vérité, démocratisation perverse des vecteurs de savoir, spécialisation toujours plus accrue  :  loin d’une simple préoccupation de philosophe, il nous semble que cette crise de sens, en marche depuis quelques décennies déjà, touche une réalité des plus quotidiennes, ne fût-ce que dans l’articulation entre pensée et action.

En effet, à quelles valeurs se vouer, quelles convictions défendre, quelles actions entreprendre lorsque le Sens paraît à ce point disséminé ? Nous gageons que le champ culturel est un lieu où se déclinent ces questions. Sans bien sûr prétendre répondre à cette crise dont nous faisons personnellement l’expérience, la tribune que nous inaugurons par ces mots se donne  l’ambition d’en témoigner modestement, à sa manière – en promouvant le métissage, la pluridisciplinarité, le dialogisme. Refusant ainsi tout autant l’adhésion univoque à une école ou un paradigme qu’un relativisme dogmatique, nous essayerons de rendre compte d’un peu de cette pluralité qui caractérise peut-être notre époque, en explorant différents pans de la culture, à distance d’une vaine érudition – dont nous sommes de toute façon largement dépourvus – et dans les limites de nos connaissances d’étudiants encore verts, désireux de se mesurer au contexte qui les baigne.

Plusieurs voix donc, pour un chant néanmoins investi d’une passion partagée par les acteurs de ce projet naissant – et qui ne demande qu’à l’être avec le plus grand nombre. C’est pourquoi, simultanément à la revendication de pareil programme, nous ne saurions manquer d’appeler de nos vœux la moindre collaboration, réaction, critique – initiatives sans lesquelles cette fragile expérience, en constante élaboration, perdrait tout son sens.

[Cet éditorial a paru dans le premier numéro de Projections, en octobre 2009]

Publicités

Discussion

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Entrer votre adresse e-mail pour vous inscrire à ce blog et recevoir les notifications des nouveaux articles par courriel.

Rejoignez 394 autres abonnés

%d blogueurs aiment cette page :