//
you're reading...
2 - Dossier, Idées

Critique de la Tour Panoptic par Anatole Atlas

Je récuse absolument le terme d’« engagement », qui signifie, au sens propre, travail effectué en échange de gages.

Mais je n’accepte pas plus l’idée courante selon laquelle celui qui écrit ne disposerait pas de quelque « lumière » utile pour éclairer les autres hommes. Contre un préjugé devenu dominant (dont s’explique le succès d’un Houellebecq), je crois qu’un combat de l’esprit et de la matière, des ténèbres et de la lumière, détermine le sens de l’univers. Chaque être reçoit des signes, venus de multiples dimensions du réel extérieures  au monde sensible, qu’il est libre de capter ou d’ignorer. Certains (c’est, à mes yeux, de manière extrême, le cas de gens comme Homère, Dante, Cervantès) mobilisent l’essentiel de leurs forces vives dans un gigantesque travail d’interprétation de ces signes, d’où résulte une œuvre qu’à tous égards les humains pourraient considérer comme un concentré de signes susceptible d’éclairer leur navigation : si la majorité des anthropoïdes manifeste plus d’indifférence devant ces œuvres que, par exemple, à l’égard d’un œuf dans leur assiette, il n’en est pas moins indubitable que les œufs se digèrent, quand l’immortelle réalité de l’Iliade et de l’Odyssée, de La Divine comédie, du Don Quichotte survit à toutes les omelettes qui seront jamais ingurgitées jusqu’à la disparition du soleil.

(Nul élitisme malvenu : si l’œuf – comme le Capital – ne relève que de la matière, je crois au fait qu’hommes et femmes ayant œuvré de mille manières par leur travail à l’existence de l’œuf et de l’omelette, chacune, participe au Grand Œuvre cosmique…)

Aujourd’hui, rien ne me paraît plus urgent que de mobiliser toutes les forces de l’intelligence dans une réflexion critique sur l’entité que je nomme « tour Panoptic ». Je ne m’en expliquerai pas ici.

Anatole Atlas

 

Présentation de Jean-Louis Lippert (Anatole Atlas)

Si Yannis Ritsos écrivit : « Toute poésie se meut dans un champ, pour ainsi dire, apocalyptique », telle pourrait bien être la meilleure ouverture à l’œuvre de Jean-Louis Lippert, laquelle est avant tout mue par la nécessité d’une certaine ambiguïté, d’une impossible clôture de la signification contribuant à une infinie remise en jeu des cartes du monde. Et de double sens, il est ici question, derrière ce jeu étymologique associant tant le sens grec ápó-kalúptô (littéralement dé-cacher) que l’apocalypsis latin (révélation) et le sens liturgique plus tardif de fin des temps. Faisant sienne cette perspective, Lippert, animé par une haute conception du geste poétique, entend bien confronter, au cœur du roman, les voix les plus contradictoires du réel, saisies à travers l’Histoire, mais également dans ce présent où l’écrivain décèle une tentative inverse, systématique, d’empêcher les consciences d’accéder à l’inquiétante richesse de l’aventure dialogique, signe de la diversité dans laquelle évolue l’humain. De la sorte, le poète – l’aède – serait alors au croisement du règne d’un rapport exclusivement chosiste au monde et de l’idée qu’un dépassement de celui-ci soit possible, par la relance des options du sens et par l’ouverture au multiple – ces voix de l’au-delà – à jamais inachevées ; tel serait alors le rôle de sa parole, cette médiation allant contre toute tentative d’aplatissement du réel.

Loïc Detiffe

Publicités

Discussion

Une réflexion sur “Critique de la Tour Panoptic par Anatole Atlas

  1. Grand merci, cher Loïc, pour la très agréable surprise qui m’est offerte ce pluvieux 31/12/2011, découvrant ta chronique dans une téléboutique. Je n’emploierais pas l’expression  » duplicité de sens  » en raison du caractère équivoque de la duplicité, notion que je remplacerais ici par  » ambiguïté « .

    Publié par jean-louis lippert | décembre 31, 2011, 13:37

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Entrer votre adresse e-mail pour vous inscrire à ce blog et recevoir les notifications des nouveaux articles par courriel.

Rejoignez 387 autres abonnés

%d blogueurs aiment cette page :