//
you're reading...
7 - Dossier, 7 - La Hiérarchie, Idées

L’Esprit ne semble pas souffler d’une seule voix. Sur la hiérarchie ecclésiale 2/2

L’Esprit ne semble pas souffler d’une seule voix

Communauté politique, communauté religieuse et hiérarchie

Pour quelles raisons principales une communauté politique n’a-t-elle d’autre choix légitime que l’organisation démocratique ? Parce que même s’il est plausible d’imaginer qu’une personne sage ou un groupe d’experts gouvernent de manière plus juste qu’une masse inégalement informée, clairvoyante et sage, ces deux premières options souffriront immanquablement d’un manque d’acceptabilité.

Comment, en effet, mesurer la sagesse ou l’expertise ? Qui choisira les experts ? Lesquels, alors que les conceptions du juste et du bien diffèrent également parmi ces derniers ? S’il n’y a pas unanimité de ce point de vue, on ne pourra qu’en passer par un vote, procédé démocratique. Il est en outre impossible de s’assurer qu’une personne réputée sage (et dont les intérêts sont inévitablement en jeu dans les décisions qu’elle prendra) se conduira toujours sagement une fois dotée des pleins pouvoirs, dont on connaît le potentiel corruptif. Une communauté politique est donc obligée, pratiquement, de sélectionner démocratiquement ses gouvernants et de soumettre ceux-ci à l’évaluation publique (et donc à la contestation potentielle).

Qu’est-ce, alors, qui diffère dans le cas d’une communauté religieuse et qui légitime une organisation strictement hiérarchique ? Principalement le fait que la communauté religieuse se réfère à une vérité partagée (l’existence d’un ou plusieurs dieux ; d’éventuels textes sacrés), ce qui n’est pas (ou plus) le cas des communautés politiques modernes. Dès lors, celui qui conteste cette vérité n’appartient plus à la communauté. Les divergences d’opinion, de ce point de vue, ne sont donc pas problématiques (alors qu’elles sont décisives du point de vue politique).

Dans le cas de l’Église catholique, la justification de la hiérarchie repose alors sur l’hypothèse – ou le dogme, c’est selon – de l’Esprit-Saint, censé insuffler à quiconque dirige l’Église les indications sur la manière adéquate (selon la volonté divine) de le faire. Cela est parfaitement cohérent, en théorie.

Dans la pratique, par contre, on se rend compte que les opinions divergent, au sein de la communauté des croyants, quant à ce que la volonté divine implique (elle qui est exprimée de manière parfois obscure dans les Textes, et de toute manière sur un nombre limité de sujets). Implique-t-elle la défense acharnée de la famille nucléaire, le refus de la contraception, la division des tâches entre hommes et femmes ? Est-elle en accord avec la structure hiérarchique de l’Église ? Pourquoi, alors que l’Esprit s’adresse à tous, les avis divergent-ils sur ces questions ? Parce que certains l’écoutent mieux que d’autres ? Et comment déterminera-t-on ceux qui écoutent bien et ceux qui se trompent ?

Parce que les interprétations de la volonté divine divergent jusque dans les conclaves, en dépit de l’apparence consensuelle dont ces derniers se revêtent, l’Église ne peut se passer de processus démocratiques. C’est en effet la pluralité des opinions raisonnables qui justifie la démocratie et remet en cause la hiérarchie. Si une communauté religieuse diffère à bien des égards d’une communauté politique, l’Église catholique ne peut fermer les yeux sur cette pluralité qui l’habite et sur le fait qu’elle ne représente, à travers son organisation et ses discours, qu’une partie de la communauté des croyants.

Pierre-Étienne Vandamme

[Pour une vision plus compréhensive de la hiérarchie ecclésiale, voir « Un Dieu, un maître », dans ce même numéro.]

Publicités

Discussion

Rétroliens/Pings

  1. Pingback: Édito – La hiérarchie, entre valeur instrumentale et outil de domination | Projections - septembre 15, 2014

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Entrer votre adresse e-mail pour vous inscrire à ce blog et recevoir les notifications des nouveaux articles par courriel.

Rejoignez 390 autres abonnés

%d blogueurs aiment cette page :